Famille CHOLLET de Maracon/Suisse

 

EMIGRATION

 

Plusieurs de nos ancêtres ont été tentés par l'aventure de l'émigration,
notamment vers les pays d'Amérique du Sud,
mais aussi vers l'Algérie, l'Angleterre, les USA et même l'Inde
(voir statistiques).

 

ARGENTINE / BARADERO et SANTA FE

 

En 1856 Jean-Louis CHOLLET dit Jeannot, sa femme Marie-Elisabeth
née CARDINAUX et leur fils Jean-Louis dit Alfred né en 1855
débarquent en Argentine en compagnie de trois autres familles
du district de la Veveyse et d'une famille française.
Début février 1856 ils arrivent à Baradero,
petite bourgade à 150 km au nord-ouest de Buenos Aires.
Ce sera le point de départ de la première colonie agricole
de la République argentine. On y trouve les rues Chollet,
Cardinaux, Genoud, Liaudat et Jeanmaire (plan de Baradero).
La colonie a fêté ses 150 ans d'existence le 4 février 2006.
Notre famille compte encore de nombreux descendants en Argentine.
Certains ont passé en Uruguay.

Un certain François Abram CHOLLET né en 1829 émigra lui aussi
en Argentine où il fut l'un des co-fondateurs de la Colonie Esperanza à Santa Fe.
Il y fut plus tard rejoint par son frère Jean Frédéric CHOLLET,
ainsi que par sa soeur Jeanne Louise Marie lorsqu'elle devint veuve de
Charles Louis Marc DUTOIT avec qui elle avait d'abord émigré au Brésil.
Cette colonie n'eut malheureusement pas le même succès que celle de Baradero.

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

BRESIL

 

Le Brésil aussi a attiré certains de nos ancêtres.
C'est notamment le cas de Jean Frédéric qui doit être parti vers 1875,
ainsi que d' Ernest Emile parti vers 1915.
Il en est résulté que la majorité des CHOLLET et alliés
vivant actuellement au Brésil appartiennent  à notre famille.
Voir quelques un(e)s de nos jeunes descendants et descendantes actuel(le)s.

 

URUGUAY

 

Charles Alexis (Aleixo) et Louis Frédéric, fils de Jean Frédéric,
ont quitté le Brésil pour s'établir en Uruguay (Fray Bentos / Rio Negro),
mais une partie de la descendance actuelle
est retournée au Brésil (Otto Frederick),
tandis que d'autres ont passé en Argentine.

 

BOLIVIE

 
Plus récemment Philippe Henri  est parti pour la Bolivie
avec toute sa famille.
 

ALGERIE

 

Jean-Louis, neveu de Jean-louis dit Jeannot, a choisi
l'Algérie (Ain Arnat / Sétif) pour commencer une nouvelle vie
(voir un article récent au sujet des Colons Suisses de Sétif).
On peut aussi noter Louis qui se mariera à Constantine,
mais dont la lignée restera cependant très vite sans descendance.

 

ANGLETERRE, ECOSSE,
IRLANDE et PAYS DE GALLES

 

Deux membres d'une branche de notre famille venant de Moudon
sont partis s'établir en Angleterre. Il s'agit des deux frères
David CHOLLET 1724 (
voir son testament: partie 1 et partie 2 )
et
Samuel Sr CHOLLET 1732 (
voir son testament: partie 1 et partie 2 ).
Ce dernier obtint sa naturalisation en 1763 déjà
et devint associé dans la firme Bourdieu, Chollet & Bourdieu,
qui furent des banquiers-négociants fort connus à Londres.
David obtint sa naturalisation en 1771.

Leur nièce Antoinette épousa George STEPHENS en 1776 à Dublin
et obtint la nationalité anglaise en 1823.

Plus tard un certain Jules Auguste CHOLLET
partit lui aussi pour le Pays de Galles, s'y maria et y enseigna les langues.

Louis John CHOLLET, de père suisse et de mère anglaise, est né en Angleterre
où il fut élevé par une grande-tante après le décès précoce de sa mère.
Marié avec Caroline TURNER en 1916, il est mort en 1919
d'une broncho-pneumonie et sans postérité.

Puis Marcel Henri CHOLLET partit en 1916 et se fit naturaliser en 1930.
Peut-être voulait-il rejoindre son frère Louis CHOLLET qui avait lui aussi
choisi l'Angleterre pour y devenir boulanger.

Enfin Ida Marguerite CHOLLET qui y a épousé Charles James ROSE,
et Jane Rosalie dite Ginette CHOLLET qui est restée célibataire,
ainsi que Gilberte Renée CHOLLET qui a épousé Alfred Bernard JONES.

 
INDE
 
James CHOLLET Sr (voir son testament ), fils de Samuel Sr ci-dessus,
est parti au Bengale (Inde).
Bien que mort jeune il a eu plusieurs enfants naturels,
à savoir James CHOLLET Jr (
voir son testament ) et plusieurs filles
dont deux au moins se sont mariées et ont eu de la descendance.
James Jr et ses soeurs (pas nommément pour ces dernières)
sont mentionnés dans le testament de leur grand-père Samuel Sr.

Un autre fils de Samuel Sr ci-dessus, Pierre "Peter" CHOLLET,
est lui aussi parti au Bengale (trace perdue).

 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
 
USA, CARAIBES
 
Quatre autres membres de cette branche de notre famille venant de Moudon
sont partis s'établir en Amérique du Nord entre 1765 et 1785.
Les deux cousins Samuel Pierre David (
voir sa biographie et son testament )
et Abram Louis vers 1770 et 1775 respectivement,
puis Louis Constantin (frère de Abram Louis) vers 1780,
et enfin Frédéric (frère cadet de Abram Louis) vers 1785.
Frédéric a épousé Rebecca BOGARDUS à New York vers 1797.
Des descendants de Frédéric vivent encore de nos jours.
Le nom a évolué, passant de CHOLLET à CHOLLETT puis CHOLLETTE
(voir l'ARBRE des CHOLLET de Moudon émigrés).
Samuel et Abram Louis se sont tout d'abord établis
à Charleston en Caroline du Sud où Abram Louis est décédé en 1821,
mais Samuel (banni de Charleston en 1777) a ensuite séjourné dans les Caraibes
où il fut même Commissaire Général à la Barbade de 1806 à 1807.
Plus tard il devint Collecteur des Impôts à Trinidad où il est décédé en 1814.
La veuve du Comissaire Général Samuel CHOLLET est rentrée en Angleterre
où elle est morte en 1824 à Chelsea.
Leur fille Elisa CHOLLET (1784-1859) avait épousé
Jean François MOREAU du BREUIL 1774-1868 à Tobago en 1804,
ils ont eu deux enfants: Chollet Thomas né en 1807 à Tobago
et Marie Charles née en 1817 à Langres (France).
Louis Constantin qui était arpenteur (land surveyor)
a établi plusieurs cartes de diverses régions de la Guyane,
mais on ne sait pas où, quand et comment il est décédé.

De plus Horatio Nelson CHOLLET, un des fils naturel de Samuel,
est très certainement à l'origine
des CHOLLETTE des Caraibes
via son fils George (1844-1916)

Au moins deux autres CHOLLET venant d'autres branches
sont aussi partis en Amérique du Nord:
- John Henry CHOLLET (Jean Henri) né en 1802 est parti en 1821.
- Charles J. CHOLLET (Charles Jacob) né en 1863 est parti en 1883.
Il est mort accidentellement en 1903 au cours d'une journée de chasse
(voir sa biographie).
Tous deux ont des descendants actuels.

En ce qui concerne nos ancêtres de sexe féminin,
nous en avons au moins sept qui sont parties en Amérique
selon les listes des passagers de Ellis Island:
- Mina CHOLLET, nièce du géologue et géographe suisse Arnold Henri GUYOT,
est partie à Princeton, NJ avec sa mère divorcée et sa soeur Jenny,
elle y a épousé Henry Clay CAMERON
 - Martha CHOLLET est partie se marier en 1920
en Arkansas avec un certain Aaron BROOKS.
- Rosa CHOLLET est partie en 1896.
En 1920 elle est toujours célibataire
lorsqu'elle va à Norfolk, VA chez Harry L. HANNAFORD
qui a épousé sa tante Elise CHOLLET, partie elle en 1887 déjà.

- Elise STUBY 1861-1933, fille de Jeanne Suzanne CHOLLET,
est partie en 1889 dans l'Ohio avec son mari Jean Gaspard HALDI 1850-1933
et leur fils Charles Robert 1886-1981,
leur fille Ida May 1889-1982 est née dans l'Ohio peu après leur arrivée.
- Rosine Hélène CHOLLET est partie en 1929
avec une famille GAULIS, à titre de nurse pour enfants.
En outre Eliza CHOLLET, soeur de Charles Jacob cité ci-dessus,
est partie en 1886 à New York où elle a épousé Constant DE REDON,
dont une descendance actuelle.

Plus récemment, Juliette Marie Jenny Laurence CHOLLET 1902-1983
est partie en 1939 rejoindre son mari Georg Max SCHLOMER 1880,
et sa soeur Cécile Bertha Hélène CHOLLET 1907-1988
est partie en 1949 avec son fils Philippe George CHOLLET 1938.

 
AFRIQUE NOIRE
 
Philippe André CHOLLET est parti au Nigéria
qu'il a quitté en 2007 pour l'Ouganda.
 
AUSTRALIE
 
Marcel Yvan CHOLLET est parti en Australie
où il a épousé Suzanne Elizabeth COOPER.
 
CANADA
 
Gilbert Emile CHOLLET est parti au Canada
où il a épousé Marie Thérèse Giorgina DUGUAY à Montréal.
De même Liliane Hélène Louisette CHOLLET vit au Canada,
mariée avec Basil WALTON, dont 4 enfants.
On trouve encore au Canada la famille de
François CHOLLET et Elisabeth BUSSY.
 
FRANCE
 
Les CHOLLET français sont beaucoup plus nombreux (plusieurs lignées)
que nos CHOLLET suisses de Maracon.
Mais il y a aussi quelques CHOLLET (et alliés) vivant en France
qui sont originaires de Maracon, un(e) de leurs ancêtres ayant émigré.
Parmi ces émigrant(e)s suisses parti(e)s pour la France on peut citer:
- Elise CHOLLET (1841-1902) qui a épousé Jean Auguste COLOMBIER
- Louis CHOLLET 1857 qui a épousé Geneviève EDET
 
 
ITALIE
 
- Louise Suzanne Elisabeth CHOLLET (1849-1914)
qui a épousé Jean Baptiste Joseph Marie RIGOLI
est partie en Italie après la naissance de son 2e enfant
et y est décédée
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
 
AUTRES CHOLLET EMIGRES
 
D'autres CHOLLET principalement d'origine fribourgeoise
ont aussi émigré au XIXe siècle.

Des CHOLLET de Fribourg émigrèrent au Brésil.
François Chollet, né à Charmey vers 1769, s'embarqua en 1819
à bord de l'Urania avec son fils aîné Jean Nicolas (né en 1791)
pour s'établir à Nova Friburgo (maison 19)
où il est décédé en juin de l'année suivante.
En 1819 encore une certaine Marie Catherine Chollet, née en 1778,
émigra avec son mari Claude Joseph Macherel à bord du Daphnée,
aussi pour s'établir à Nova Friburgo (maison 32, lot 52).

Paul Ernest CHOLLET, issu d'une lignée CHOLLET neuchâteloise
(originaire de Chézard) a émigré en Californie en 1888,
suivi en 1917 par Pierre William CHOLLET,
autre représentant de cette lignée.
De cette même lignée neuchâteloise, Jules CHOLLET est parti en Allemagne.

Une certaine Anastasie Chollet est arrivée en mars 1877 à Punta-Arenas
(Territoire de Magellan), à l'extrême sud du Chili.

Une famille CHOLLET française de l'Yonne
a émigré à Lourmel en Algérie.

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Last update: 13.10.2014